lundi 27 avril 2009

Le MoDem a créé un espace politique, que les libéraux vont occuper


La campagne de François Bayrou lors de l’élection présidentielle de 2007 a ouvert des portes : un grand nombre de Français a choisi de renoncer au clivage droite-gauche pour s’avancer sur une nouvelle voie, au contenu encore mal défini.
Ce nouvel espace, le MoDem semble aujourd’hui avoir des difficultés à le remplir. Ses propositions ne constituent pas une alternative à la droite conservatrice et à la gauche socialiste : elles sont plutôt une synthèse des deux, voire un refus de choisir, même si sa communication penche plutôt à gauche aujourd'hui.
Les Français qui avaient cru en cette troisième voie se retrouvent donc orphelins d’une ligne politique offrant une véritable alternative. C’est à reculons qu’ils regagnent progressivement les partis « traditionnels », faute de mieux.
Pourtant, la véritable troisième dimension de la vie politique est bien en train de naître : depuis 2006, Alternative Libérale se construit en toute indépendance, avec un message fort, clairement identifiable. Ce message ne peut s’assimiler à celui de la droite conservatrice ou de la gauche socialiste, il est fondamentalement différent, il constitue une véritable alternative, celle de la Liberté.
Les électeurs du MoDem ont compris que ni le dirigisme de droite, ni le dirigisme de gauche ne pouvaient répondre à leurs attentes. Gageons qu’ils ne soutiendront pas longtemps un « dirigisme du centre », cherchant à associer les idéologies conservatrices et socialistes. Nombre d’entre eux préfèreront la véritable alternative que constitue la liberté individuelle.
Partant de là, l’avenir du paysage politique français est ouvert. Dans les prochaines années, le MoDem deviendra-t-il libéral, incarnant de façon claire cette alternative aux conservateurs et aux socialistes ? Libéraux et Démocrates finiront-ils par se rejoindre pour acter clairement le choix de la Liberté, comme on le voit chez certains de nos voisins européens ? Ou alors le MoDem refusera-t-il ce choix de l’avenir, laissant à Alternative Libérale la possibilité d’occuper seule la place ?  Dans tous les cas, la dimension libérale, troisième pôle de la vie politique, est enfin en train de naître en France.

Aucun commentaire: