samedi 21 novembre 2009

Réunion publique des Libéraux de progrès - mardi 24 novembre à La Caravane

Les élections internes d’Alternative Libérale, auxquelles la liste « Pour un libéralisme de progrès » a participé et obtenu 25,5% des suffrages, ont été l’occasion d’une clarification salutaire quant au chemin que ce parti souhaite emprunter dans les prochaines années.
 
Aux trois quarts, les adhérents d’AL ont fait le choix de la normalisation, espérant ainsi marcher sur les traces de feu Démocratie Libérale.
 
Nous leur proposions un choix plus audacieux, celui d’un parti libéral progressiste, attaché d’abord à la défense des droits civiques et des libertés individuelles, et capable de proposer aux Français une politique économique libérale qui ne soit pas perçue comme antisociale.
 
Il résulte de cette élection, mode de scrutin majoritaire oblige, au Bureau comme au Conseil National, que plus aucun représentant des « Libéraux de progrès » n’occupe désormais de fonction dans Alternative Libérale.
 
Pourtant, une dynamique est née de cette campagne : une quarantaine d’adhérents ont clairement montré leur intérêt pour le projet que nous proposions, sans compter les anciens militants et les fondateurs qui nous ont soutenus. Plusieurs nous ont expressément demandé de ne pas en rester là, quelque soit le résultat.
 
Alors, nous n’allons pas en rester là…
 
Le moment est venu que nous prenions la parole en toute liberté, à travers la fondation d’un nouveau mouvement regroupant tous les libéraux de progrès, libéraux de gauche, libéraux libertaires et autres sociaux-libéraux, y compris ceux qui hésitaient jusqu’à présent à rejoindre AL ou ceux qui l’ont quittée à un moment ou un autre pour rejoindre d’autres formations.
 
La création de ce nouveau mouvement se fera sans drame ni scission, en toute amitié avec les autres formations libérales. Un projet de fédération des libéraux est désormais sur la table, comme l’a proposé le nouveau président d’Alternative Libérale pendant la campagne. De surcroit, les nouveaux statuts d’Alternative Libérale permettant la double-appartenance, ceux qui voudront s’engager dans le nouveau mouvement n’auront pas à abandonner leur carte.
 
Aussi, nous vous invitons à un premier rendez-vous, mardi prochain à Paris, pour vous présenter les grandes lignes du projet que nous avons imaginé pour que s’exprime enfin la voix des libéraux de progrès en France, et que nous en précisions les contours ensemble.
 
Après une brève présentation, nous répondrons à toutes les questions des participants puis débattrons librement de l’avenir libéral de la gauche que nous souhaitons favoriser. Ce rendez-vous sera bien sur l’occasion pour ceux qui le souhaitent de se porter volontaires dès maintenant pour prendre part à la construction du nouveau mouvement.
 
Nous vous donnons donc rendez vous mardi 24 novembre, à 19h30, à “La Caravane”, 35 rue de la Fontaine au Roi, dans le 11e arrondissement de Paris.
 
L’endroit est sympathique, à quelques minutes des métros République, Parmentier et Goncourt, une salle nous sera réservée et on pourra bien sûr y boire et y manger.
 
Nous comptons sur votre présence, et n’hésitez pas à inviter vos amis !
 
Inscrivez-vous dès maintenant à l’événement sur Facebook.

lundi 9 novembre 2009

Ma profession de foi « Pour un libéralisme de progrès »

Chers adhérents d’Alternative Libérale,
 
J’ai rejoint notre parti en janvier 2007 parce qu’il proposait une voie encore inédite à mes yeux en politique française : celle d’un libéralisme cohérent, « grand angle », se définissant au-delà des traditionnelles notions de « droite » et de « gauche ».
 
Au cours de ces trois années, j’ai été élu au Conseil National sur la liste « Pour une Europe politique et libérale », puis vice-président, dans le Bureau mené par Sabine Herold.
 
Cependant, Alternative Libérale n’a, jusqu’à ce jour, pas tenu ses promesses. Malgré les efforts de tous, les résultats électoraux sont décevants et le nombre d’adhérents fond d’année en année. Il est nécessaire de remettre en question notre modèle, afin de réellement servir nos idées.
 
Au cours de mon expérience au Bureau, j’ai réalisé l’écart qui existait au sein d’Alternative Libérale entre les idées défendues dans notre programme, sur lesquelles j’ai adhéré, et qui me semblaient justes, et des choix de communication timides, résultant d’interminables négociations internes, simplement pour défendre ce programme !
 
Intimement convaincu de la pertinence du combat pour les droits fondamentaux et les libertés individuelles, j’ai été confronté de nombreuses fois au refus de communiquer sur certains des thèmes de notre programme, pourtant parfaitement d’actualité.
 
Arrivant au terme de mon mandat, j’envisageais de laisser la place, lassé de voir que mes idées n’étaient pas suffisamment portées par l’équipe à laquelle j’appartenais. Alors, quand David Poryngier m’a présenté son projet « Pour un libéralisme de progrès », j’y ai vu une lueur d’espoir, la possibilité qu’enfin Alternative Libérale devienne le parti auquel j’avais cru adhérer en 2007, et j’ai immédiatement accepté d’être candidat à ses côtés.
 
Si vous nous accordez votre confiance, je m’emploierai, au sein du futur Bureau, à rechercher des relais au sein des nombreuses associations qui mènent des combats de Liberté : de la défense de la liberté d’expression et de la presse à la liberté d’entreprendre et l’accès au marché, en passant par le droit de disposer de son corps ou encore la lutte contre la corruption, en France et dans le monde.
 
Je suis convaincu que cette démarche nous permettra d’être plus en phase avec les réalités que vivent nos concitoyens, de trouver des idées et des propositions nouvelles et de faire entendre notre message plus efficacement au sein de la société française.
 
Il est temps d’assumer pleinement notre identité de parti libéral authentique : nous devons faire entendre une voix plus forte sur les questions de Droits de l’Homme, de droits civiques et de libertés individuelles, en présentant la liberté économique comme découlant naturellement de ces principes. Nous réussirons ainsi à convaincre plus largement de la pertinence de nos idées.
 
C’est pourquoi je vous appelle à voter pour la liste « Pour un libéralisme de progrès » au Bureau d’Alternative Libérale, et pour ses candidats au Conseil National.
 
Librement,
 
Matthieu Longobardi
Candidat à la vice-présidence
 
Découvrez les professions de foi d'Alain Cohen-Dumouchel, Amelle Jahidi et Christian Tarro Tomà sur  notre site de campagne : http://liberaux-de-progres.fr.